Philelec
Maira Philippe

2348 Route du Marais

38850 Chirens

Actualités

Normes

Normes RT 2012

Descriptif mises en oeuvre pour construction aux normes (Tous les produits utilisés portent l’estampille NF)

PLACO PLATRE & ISOLATION: Dossier technique complet

A – ISOLATION 

Nous vous conseillons, de faire isoler vos combles perdus avec de la laine déroulée plutôt que de la laine soufflée, pour les raisons suivantes: - Le pare vapeur présent dans les rouleaux de laine de verre créé une isolation supplémentaire. - L’isolation est identique à tous les endroits du plafond, surtout en périphérie des murs là où certains souffleurs ont du mal à aller, à cause de la hauteur, et soufflent la laine approximativement. INFO santé: Cancérogène, le formaldéhyde est devenu l’un des polluants les plus sérieux de nos intérieurs. Il est principalement contenu dans les colles utilisées dans les panneaux de bois mais aussi dans les liants de la laine de verre classique. C’est pour cette raison que nous utilisons, depuis des années, la laine naturelle KNAUFF .

1) Epaisseur aux choix avec des coefficients thermiques correspondants (cliquez sur l’onglet « épaisseur isolant »): Attention, il faut que les maçons montent les murs de la construction à 2,97 m de haut au lieu de 2,70 m, c’est-à-dire 1 rang de plus que ce qui ce fait habituellement (11 rangs au lieu de 10), afin qu’il reste suffisamment de place entre le plafond à 2,50 m et le dessous des fermettes (à 2.97 m). A savoir que le minimum d’épaisseur d’isolation prévu par la RT 2012 doit être en laine soufflée de 26 cm. Hors, dans le cas des hauteurs de murs à 2,70 m, il ne restera qu’un espace 20 cm. La base de la fermette sera donc noyée. En effet:

a) il ne faut pas que l’isolation noie les fermettes car cela à tendance à créer, de la condensation dans les pièces techniques (salle de bains et cuisine) et, des différences de températures entre le haut et le bas de la fermette qui entraineront des mouvements de torsion risquant de provoquer des fissures au plafond (au niveau des joints du Placoplatre). Ces fissures peuvent également apparaître parce que le plafond n’est pas suffisamment éloigné du toit (hauteur murs à 2,70, soit 10 rangs) et que les nombreuses alternances de température (chaud/froid) auront également une répercussion sur les joints.

b) il faut que cet espace soit suffisamment important pour pouvoir laisser une possibilité d’évolution, et rajouter de l’isolation au plafond part la suite, pour la RT2020. (46 cm de laine minérale, pour obtenir un coefficient thermique de 10, correspondant à la RT 2020 pour atteindre les critères d’isolation d’ une maison passive au niveau de l’isolation toiture).

L’autre problématique concernant cette hauteur des murs, non conforme, est que la laine soufflée ne sera pas calée et protégée puisqu’elle dépassera en hauteur (espace restant avec un mur à 2,70 m = 20 cm et l’épaisseur de laine = 26 cm). Ce qui aura pour effet qu’elle se déplacera lors des rafales de vent, créant ainsi plusieurs zones mal isolées. Et comme personne ne monte jamais dans ses combles perdus vous ne le verrez pas.

Attention si vous mettez un écran sous toiture il vous faudra penser à mettre l’ épaisseur de laine suffisante au départ car par la suite pas question de trouer cet écran afin qu’il conserve toute son efficacité. Il vous faudra opter pour la laine en rouleaux dans ce cas, car, sinon comment voudriez vous rajouter de la laine soufflée par la suite sans trouer cette bâche. Certains vous diront qu’ils peuvent le faire en rajoutant ensuite du scotch aux endroits percés mais ils réduiront forcément la tension de l’écran qui joue un rôle important dans son efficacité.

A – PLATRERIE

1) Mise en place des suspentes métalliques fixées aux fermettes, par laser, en pas de cavalier (en décalé, une suspente sur deux ) pour une meilleure répartition du poids. Attention si le professionnel retenu accroche ses suspentes en gardant le même alignement que les fermettes, sachez que, c’est pour gagner du temps sur la mise en oeuvre mais que, la répartition du poids sera mauvaise et que votre plafond fera des vagues qui ne se verront peut être pas à l’oeil nu mais… … lorsque vous voudrez poser les portes de placards, ou la faïence dans la salle de bains jusqu‘en haut des murs, ce problème de différence de niveau apparaîtra forcément.

2) Accrochage des rails métalliques aux suspentes. Les rails sont accrochés rapidement par des effets de torsions que seul un professionnel peut réaliser avec une telle rapidité.

3) Mise en place de la laine minérale avec une technique un peu particulière qui semble facile à réaliser mais qui ne l’est pas.

4) Fixation des plaques de plâtre au rails métalliques avec une réservation de 5 cm en périphérie pour pouvoir venir coincer la laine des murs et éviter à la longue un tassement de celle-ci (même si elle est rigide au départ) qui créera des ponts thermiques, de 5 cm en haut des murs, sous le plafond.


5) Fixation au plafond et au sol des rails de cloisons, par laser, pour obtenir un équerrage et un aplomb parfait, et la mise en place d’un film en polyane sous les rails du sol pour obtenir une étanchéité parfaite des pieds de cloisons. Attention rares sont ceux qui réalisent cette prestation prévue dans le DTU. Le carreleur n’aura plus qu’à remonter ce film de chaque coté de le cloison avant de couler sa chape. Celles-ci sont ainsi protégées de toutes inondations à venir et de ne seront pas détrempées par l’eau contenue dans la chape, surtout s’il s’agit d’une carrelage collé (chape contenant beaucoup d’eau).

6) Fixation des fourrures d’appuis centraux (barres métalliques horizontales) sur lesquels on fixe les appuis de renforts optima (en plastique jaune pour rupture thermique) qui serviront de points de résistances aux montants métalliques verticaux (tous les 0.60m). Le parfait aplomb de ces barres verticales est également obtenu grâce à l’utilisation d’un niveau avant qu’elles ne soient clipsées pour ne plus bouger. Cet équerrage et aplomb précis, est particulièrement apprécié par les cuisinistes, lors de la mise en place de leurs éléments qui sont eux parfaitement d’équerre. Grâce à cet précision qui demande un peu de temps lors de la mise en oeuvre, on peut obtenir des angles de murs à 89.9 ° pour des meubles cuisines à 90°. A ce degré de précision c’est un super plaquiste et ils ne sont pas nombreux.

7) Fixation des fourrures de renforts autour des menuiseries afin de conserver une étanchéité à l’air parfaite autour des fenêtres. Pour savoir si le plaquiste à bien oeuvrer il suffit d’appuyer sur le Placoplatre, avec le doigt, tout autour de la menuiserie. Si le les plaques ne s’enfoncent pas c’est que les renforts sont là et que le reste de l’ouvrage doit être bien monté car cette opération prend du temps dans la mise en oeuvre. Si cette étape n’ a pas été bâclée cela veut dire qu’il ya de très fortes chances pour que l’intervenant ait fait le reste comme il fallait.


8) Mise en place de la laine minérale naturelle, en panneaux semi-rigide pour isolation des murs périphériques, avec calage de celle-ci en haut des murs pour éviter des ponts thermiques à l’avenir par un affaissement naturel des panneaux de laine. Puis mise en place des fourrures verticales et clipsage de celles-ci pour maintient supplémentaire de la laine et rigidité des doublages périphériques. Pour une excellente rigidité des doublages murs et des cloisons demandez à ce que tous les montants métalliques soient doublés. Vous obtiendrez ainsi une solidité quasi-identique à celles cloisons de briques.


9) Mise en place des montants métalliques pour cloisons par laser. Croisement des joints de plaques de plâtre sur cloisons, pour rigidité et isolation phonique maximales ! Fixation d’ un coté de la cloison, puis descente des gaines électriques, en attente au plafond, et mise en place de la laine isolante et fixation du deuxième coté de la cloison. C’est à ce moment là également que les évacuations pour meuble encastrés de cuisine ou de salle de bains sont sortis; Il faut une bonne complicité entre le plaquiste, l’ électricien et le plombier pour une coordination parfaite. Sinon chacun travaille de son coté et une fois que le plaquiste à fini, l’électricien fait des saignées dans les cloisons pour passer ses gaines ou les fait remonter depuis le sol en forçant sur la laine d’isolation créant des ponts thermiques et phoniques. C’est malheureusement trop souvent le cas et la laine se retrouve tassée à certains endroits et inexistante à d’autres.


10) Réalisation des joints, en 3 passes, pour une finition quasi sans retouche, très appréciée par les peintres qui devraient diminuer le prix de leurs interventions étant donné qu’ en général, la moitié de leur temps est consacrée au retouches avant de peindre. Le fait d’utiliser des plaques pré-peintes en usine permet d’avoir, une finition de peinture excellente, en monocouche de qualité. C’est surtout les plafonds qui sont difficile et long à peindre ! Particularité: Lors des changements de sens des fermettes composant le toit (toit 4 pentes ou 6 pentes pour une maison en forme de L), il va y avoir des torsions supplémentaires qui ont de grandes chances de faire fissurer les joints du plafond. Il faut, à cet endroit de reprise, mettre en place des joints de dilatation.

A ce jour nous ne connaissons que très peu d'artisan plaquiste qui réalise qui respecte cette règle du DTU.

A surveiller de près !!!

Actualités

Plans et Schémas:

Normes RT 2012

PLACO PLATRE &...

Normes NF C 15-100

Normes Electrique de...

Information:

La mise en sécurité des installations individuelles électrique.

Avis clients

Nous sommes Ravis,concernant notre équipement d'aspiration centralisée. Ainsi que notre Installation Electrique. Mr e ...

Un Grand Merci pour les travaux réalisés dans notre salle de bain, une magnifique douche à l'Italienne très agréable ...